Aller au contenu principal

207 - Vers des infrastructures résilientes face aux catastrophes naturelles et évènements extrêmes

Section 200 - Sciences naturelles, mathématiques et génie

  • Vendredi 7 mai 2021

Responsables

Toute société doit se préoccuper d’assurer la sécurité de ses citoyens, de prévoir des abris en cas d’urgence et de maintenir les infrastructures et les installations critiques opérationnelles en cas d’évènements extrêmes ou accidentels pouvant être générés par les changements climatiques, les aléas naturels ou les activités humaines. Le Québec n’échappe pas à cette règle, d’autant plus que les effets de ces phénomènes extrêmes peuvent affecter de vastes étendues du territoire pendant de longues périodes, mettant ainsi en péril la sécurité de larges populations et occasionnant des dégâts matériels et des pertes économiques considérables pour l’ensemble des régions. Dans ce contexte, il est plus que jamais essentiel que le Québec se dote d’outils à la fois performants et efficaces pour mieux prédire, évaluer et mitiger les effets des événements extrêmes sur les ouvrages stratégiques de génie civil. Le colloque proposé présentera les résultats des travaux de recherche des étudiants, chercheurs et professeurs du Centre d’Études Interuniversitaire des Structures sous Charges Extrêmes (CEISCE). Ces travaux concernent le développement et la mise en application de nouvelles techniques de conception, d’évaluation, de réhabilitation et de protection d’une multitude d’infrastructures critiques face aux effets des événements extrêmes (séismes, glaces et verglas, crues et inondations, températures extrêmes, vents, chocs et explosions, glissements de terrain). Les résultats de ces travaux contribueront à la consolidation et à l’avancement des connaissances sur le comportement complexe des structures et l’évaluation de leur vulnérabilité et des risques de défaillance dans le contexte particulier du Québec (séismes à haut contenu fréquentiel, basses températures, neige et verglas, crues et inondations plus fréquentes, vieillissement et dégradation accélérées, etc.).