Aller au contenu principal

204 - Les défis de gestion de la faune à l’ère de l’Anthropocène

Section 200 - Sciences naturelles, mathématiques et génie

  • Lundi 3 mai 2021

Responsables

La surexploitation, la pollution, l’invasion par des espèces exotiques et les changements climatiques représentent des défis de taille pour la persistance des populations animales sauvages. Ces bouleversements, majoritairement causés par l’Homme, mènent certaines espèces au gouffre de l’extinction. L’entrée à l’ère de l’Anthropocène est marquée par des changements globaux qui affectent déjà les espèces animales aux échelles populationnelle, individuelle ou encore génétique. Les populations humaines pourraient aussi avoir à s’adapter à un nouvel environnement dans un avenir rapproché. 

Un des grands défis auxquels nous faisons actuellement face, et qui prendra de l’ampleur avec l’intensification des activités humaines, est de prévoir les conséquences démographiques de ces changements globaux afin d’assurer une gestion adéquate des populations animales sauvages. Pour y arriver, rassembler et mettre à jour les connaissances actuelles dans un esprit de collaboration est d’une importance cruciale. Prédire les conséquences des scénarios futurs l’est tout autant pour cibler les actions adéquates à entreprendre en gestion et conservation de la faune. De plus, en touchant une myriade d’espèces de tous les milieux, ce défi transcende les frontières disciplinaires. Des experts de plusieurs disciplines scientifiques sont et seront appelés à collaborer et à travailler ensemble pour atteindre des objectifs visant à préserver la biodiversité dans une ère marquée par l’activité humaine.

Ce symposium représente donc une occasion tout à fait indiquée pour rassembler experts de disciplines variées et non-experts qui désirent échanger, mettre à jour leurs connaissances et partager leurs découvertes sur le sujet de la gestion des populations animales à l’ère de l’Anthropocène. Nous espérons que la diversité de nos activités facilitera le réseautage entre des intervenants aux intérêts communs en agissant comme plateforme d’échange accueillante et inclusive. 


Appel à communications

Les défis de gestion de la faune à l’ère de l’Anthropocène

Comité organisateur : Limoilou-Amélie Renaud, Philippine Gossieaux, Joanie Van de Walle et Pier-Olivier Cusson

Nous recherchons des étudiants des cycles supérieurs et postdoctorants intéressés à présenter oralement leurs travaux de recherche dans le cadre du 88e Congrès de l’ACFAS le 4 mai 2020 dans le cadre du colloque suivant :

La surexploitation, la pollution, l’invasion par des espèces exotiques et les changements climatiques sont autant de menaces actuelles à la biodiversité mondiale. Majoritairement attribuables à l’activité humaine, ces perturbations mettent en danger un grand nombre de populations animales. L’entrée à l’ère de l’Anthropocène est ainsi marquée par des changements globaux qui affectent les espèces animales aux échelles populationnelle, individuelle ou encore génétique. Prévoir les conséquences démographiques de ces phénomènes est crucial pour assurer une gestion adéquate des populations animales sauvages. De par la diversité des milieux et espèces touchées, la préservation de la biodiversité requiert la collaboration de scientifiques issus de formations différentes afin de mettre en place des solutions concrètes et efficaces. Ce symposium a ainsi pour but de rassembler autour de la problématique de la gestion de la faune à l’anthropocène des experts d’horizons variés, mais aussi des non-experts intéressés par le sujet, afin de faire un état des lieux et d’échanger autour de ce thème. Nous espérons que la diversité de nos activités facilitera le réseautage entre les intervenants en agissant comme plateforme d’échange accueillante et inclusive. 

Nous proposons aux étudiants des cycles supérieurs et postdoctorants deux plages d’une heure de présentations. Chacune des présentations sera de 15 minutes au total : 13 minutes + 2 minutes de questions.

Consignes pour soumettre une proposition :

  • Identification : Nom de l’auteur et des coauteurs, statut, affiliation (établissement ou organisme) et coordonnées (courriel, adresse et numéro de téléphone)
  • Titre : maximum de 180 caractères, espaces comprises
  • Résumé : résumé de maximum 1 500 caractères, espaces comprises

Envoi des propositions :

Les propositions de communication doivent être transmises au plus tard le 21 février 2020 à Pier-Olivier Cusson à l'adresse courriel suivante : pier-olivier.cusson@usherbrooke.ca.

Inscription :

Les participants au colloque doivent obligatoirement ouvrir un compte sur le site Internet de l’ACFAS avant le 29 février 2020, adhérer à l’association et s’acquitter des frais d’inscription (tarif préférentiel jusqu’au 12 avril 2020). L’Université de Sherbrooke peut couvrir vos frais d’adhésion et d’inscription si vous présentez en tant que premier auteur et que vous vous inscrivez entre le 23 mars et le 6 avril 2020 (https://www.acfas.ca/evenements/congres/ententes-universitaires).

Attention : vous n’avez pas besoin d’être membre de l’ACFAS pour vous ouvrir un compte ni pour vous inscrire à notre colloque.

Lien vers l'appel à communications