Aller au contenu principal

Premier prix du jury et du public

Kalego

Une technologie innovante pour le domaine de l’endoscopie

Avec l’essor du dépistage du cancer et l’amélioration de l’imagerie médicale, le secteur de l’endoscopie est en constante progression et conduit au développement d’instruments optiques de pointe pour des chirurgies faiblement invasives. Cependant, de la buée se forme souvent sur les lentilles d’endoscopes introduits dans le corps humain, nuisant ainsi à la vision du chirurgien lors d’une opération. Une telle problématique peut mener à une perforation d’organe, une erreur de chirurgie ou de diagnostic. Il est aujourd’hui primordial de travailler avec des instruments optiques garantis antibuée.

Kalego propose un traitement inédit adapté à l’échelle nanométrique utilisant une technologie appelée plasma. Il s’agit de faire croître artificiellement une couche nanométrique spécifique sur la lentille désirée afin d’empêcher la formation de gouttelettes d’eau responsables de la buée. En plus d’obtenir durablement une image nette, le procédé est rapide, peu polluant, peu coûteux, et facilement industrialisable. Cette invention, en instance de brevet, est une propriété conjointe de l’Université Laval, de l’Université de Montréal et de l’Université Paul-Sabatier (Toulouse, France).

Membres de l'équipe
  • Marine Queffeulou
    Université Laval
  • Jacopo Profili
    Université Laval
Mentors
  • Francis Bélime
    SOVAR
  • Gad Sabbatier
    SOVAR

2e prix du jury

Wáhta Quantum Semiconductor inc.

L’imagerie infrarouge améliorée

La conception de capteurs de plus en plus performants et l’augmentation très rapide des moyens de calcul ont favorisé le développement intensif de l’imagerie infrarouge. Au-delà des applications grand public des capteurs, telles que la détection précoce des fuites de gaz inflammables, explosifs ou toxiques, les systèmes d’aide à la conduite dans des conditions climatiques difficiles, la prévention des feux de forêt, etc., l’imagerie infrarouge rend possible, par exemple, l’amélioration de diagnostics pour des besoins médicaux grâce à la tomographie par cohérence optique, une technique sans contact et non invasive.

Cependant, la technologie actuelle est axée sur des matériaux dont le coût de traitement est extrêmement élevé. L’entreprise Wáhta Quantum Semiconductor propose une solution en exploitant un nouveau matériau à base de germanium-étain (GeSn), ce qui entraînera une diminution radicale des coûts de production des capteurs infrarouges. Ce matériau viendra ainsi secouer un marché en pleine expansion.

Membres de l'équipe
  • Anis Attiaoui
    Polytechnique Montréal
  • Salim Abdi
    Polytechnique Montréal
Mentor
  • Oussama Moutanabbir
    Polytechnique Montréal

3e prix du jury

TRAQC

Offrir des solutions pour améliorer la qualité de l’électronique imprimable

L’électronique imprimable (EI) est une technologie avancée de fabrication de circuits électroniques sur des matériaux flexibles. Son potentiel d’applications est immense et sera d’une importance capitale pour la production de divers produits électroniques à faible coût, allant des écrans flexibles jusqu’aux applications médicales. Selon une étude de BCC Global Markets, le marché de l’EI est en forte croissance, avec une augmentation prévue de 30% de sa valeur au cours des cinq prochaines années. Cependant, les producteur-rice-s de l’EI sont encore à la recherche de méthodes efficaces pour mesurer la qualité d’impression.

TRAQC propose une nouvelle solution de contrôle de la qualité de l’encre imprimée à partir de l’utilisation d’un système laser pour l’émission et la détection de lumière térahertz. Ce système permet de mesurer les propriétés de l’encre de façon non destructive, sans contact et in situ au moment de l’impression des circuits électroniques.

Membres de l'équipe
  • Mariia Zhuldybina
    ÉTS
  • Benjamin Dringoli
    Université McGill
  • Joel Edouard Nkeck
    ÉTS
Mentor
  • François Blanchard
    ÉTS
3DC BodyBand

Des capteurs au service de l’activité physique

Le projet porte sur un dispositif électronique (3DC BodyBand) qui bonifie les capacités des montres intelligentes en capturant l’activité musculaire ainsi que les mouvements du corps. Ce produit est destiné au marché des appareils électroniques portables dédiés au fitness intelligent (la première tendance du marché général de l’entraînement physique), d’une valeur de 170 milliards de dollars en 2019. Le produit vise une clientèle adulte, soucieuse de sa santé ou qui s’entraîne, et possédant une montre connectée (ex.: Fitbit ou Apple Watch).

Le 3DC BodyBand prend la forme d’une bande extensible se plaçant sur le corps, et qui comporte des capteurs de signaux capables d’interpréter les données grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle. La bande fournit une rétroaction en temps réel de l’activité musculaire afin de suivre le développement musculaire, les calories dépensées, les mouvements du corps, etc. L’utilisateur pourra même contrôler sa montre ou son téléphone cellulaire grâce à son activité musculaire!

Membres de l'équipe
  • Ulysse Côté-Allard
    Université Laval
  • Gabriel Gagnon-Turcotte
    Université Laval
Mentor
  • Benoît Gosselin
    Université Laval
eyful

Mettre au point des lunettes personnalisées pour les personnes malvoyantes

eyful, une entreprise québécoise, a pour mission de mettre au point des lunettes personnalisées qui améliorent la vision des personnes malvoyantes affectées par la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les lunettes d’eyful projettent une image personnalisée directement dans l’œil. Grâce à cette technologie, les usagers regagnent leur indépendance et leur habilité à reconnaître les visages de leurs proches. Ils peuvent aussi obtenir de l’information sur la progression de leur condition et recevoir un meilleur traitement.

La mission globale de l’entreprise est d’aider tous les malvoyants affectés par une maladie de l’œil sans remède au Québec et dans le monde, en commençant par la plus répandue, soit la DMLA.

Membres de l'équipe
  • Michael Perreault
    ÉTS
  • Sami Maarabouni
    ÉTS
Mentor
  • Sylvain Cloutier
    ÉTS
VitalTracer

Une montre intelligente pour une santé personnalisée

VitalTracer est un appareil intelligent dédié au marché de la médecine personnalisée. C’est une plateforme créée pour améliorer la prise en charge de la santé de manière non invasive et pratique. Des capteurs biomédicaux sont utilisés au niveau du poignet pour détecter en continu les biosignaux et les stocker dans un environnement en ligne sécurisé.

En recourant à l’intelligence artificielle et à des algorithmes d’apprentissage automatique, une évaluation complète des signes vitaux sera fournie et facile à partager avec le médecin ou le soignant. Les signes vitaux mesurés comprennent la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, la saturation en oxygène du sang et la température corporelle.

VitalTracer combine les capacités d’un appareil médical servant à mesurer la pression artérielle, tel Omron, et celles d’un appareil portable, telles les montres connectées Apple Watch ou Fitbit.

Membres de l'équipe
  • Azadeh Dastmalchi
    Université d'Ottawa
  • François Huynh
    HEC Montréal
Mentor
  • Edna Chosak
    District 3