Imprimer

Récit de recherche – actualité : Rallier enseignement et orthophonie autour des jeunes lecteurs

Voici la communauté de pratique dénommée ÉCRIT développée et mise en place sur la plate-forme web d’École en Réseau, dans le cadre d’une recherche-action. Cette recherche a mené des enseignantes du primaire à comprendre et à appliquer dans leur pratique nombre de notions sur le langage et sur son rôle dans la compréhension de lecture.

Recit de recherche - St-PierreDans l’écran de mon ordinateur se déroule une rencontre entre enseignantes, orthophonistes et chercheuses de diverses régions du Québec. Des échanges se vivant dans une ambiance de grande collaboration, et pas moins riche, parce que virtuels. Des échanges ralliant deux domaines de pratique, l’enseignement et l’orthophonie –. Des échanges alliant les connaissances relatives au langage et les expériences pédagogiques.

L’objectif? Favoriser la mise en place de pratiques pédagogiques en classe qui soutiennent le développement de la compréhension de lecture (CL) chez les enfants plus à risque de difficultés d’apprentissage. Et pour cause, car dès le 2e cycle du primaire, les élèves relèvent divers défis en CL dont la réussite repose sur leurs habiletés langagières.

En effet, pour bien comprendre un texte, l’enfant doit mettre en relation le sens et la forme des mots lus sur le plan du vocabulaire (p.ex. « le roi des animaux » pour référer au concept du lion), saisir le sens de structures de phrases longues et complexes (c’est-à-dire les habiletés morphosyntaxiques) ou encore déduire des informations qui ne sont pas présentes explicitement dans le texte (c’est-à-dire faire des inférences, comme déduire la cause d’une situation à partir de quelques informations ciblées du texte).

Cette photographie présente cette communauté de pratique dénommée ÉCRIT développée et mise en place sur la plate-forme web d’École en Réseau, dans le cadre d’une recherche-action1. Cette recherche a mené des enseignantes du primaire à comprendre et à appliquer dans leur pratique nombre de notions sur le langage (p.ex. les inférences) et son rôle dans la CL (p.ex. la génération d’inférences nécessaires pour bien comprendre un texte ciblé). Prises de conscience, initiatives pédagogiques et intégration de nouvelles pratiques pédagogiques (p.ex. comportements facilitateurs en classe qui soutiennent l’élève dans l’enrichissement de son vocabulaire) ont été au rendez-vous.

La recherche en orthophonie prend plusieurs visages, dont le développement de moyens innovateurs pour soutenir les personnes qui gravitent autour de l’enfant dans ses divers milieux de vie, que ce soit les parents à la maison, les éducateurs à la garderie ou les enseignants à l’école par exemple. Ces personnes sont centrales dans la vie de l’enfant et il est essentiel qu’elles puissent lui offrir un environnement riche sur le plan langagier. Pourquoi cette avenue de recherche est-elle si importante à mes yeux? Parce qu’elle s’articule sur la base d’une collaboration étroite du milieu de la recherche et des milieux de pratique et repose tant sur la production que sur le transfert de connaissances. Les retombées possibles sont ainsi multipliées… et la recherche peut concrètement faire une différence dans les milieux et dans la vie des gens!

Pourquoi cette avenue de recherche est-elle si importante à mes yeux? Parce qu’elle s’articule sur la base d’une collaboration étroite du milieu de la recherche et des milieux de pratique et repose tant sur la production que sur le transfert de connaissances.

  • 1. ECRIT : Communauté de pratique, technologie et réponse à l'intervention en compréhension de lecture pour le développement de pratiques enseignantes soutenant les habiletés langagières réceptives chez les enfants de milieux défavorisés. St-Pierre, M-C, Desmarais, C, Hamel, C., Laferrière, T & St-Pierre, L. FRQ-SC/MELS (Actions Concertées, programme sur la réussite et la persévérance scolaire) 2014-2017.

Auteur(e)

Marie-Catherine St-Pierre
Université Laval

Marie-Catherine St-Pierre est professeure titulaire l’Université Laval (département de réadaptation, programme d’orthophonie) et orthophoniste depuis plus de 15 ans. Elle est également chercheuse régulière au CIRRIS et chercheuse associée au CTREQ. Son domaine d’expertise, tant en clinique, en recherche qu’en enseignement, concerne les troubles du langage oral/écrit à l’âge scolaire.