Imprimer

Récit de recherche - actualité : La chambre claire

Avec la Chambre claire (chambreclaire.org), j’espérais résoudre la quadrature du cercle, réaliser une arabesque entre recherche et création, étudier et écrire l’essai comme un espace d’écriture joyeusement poreux, fort de son instabilité et de son incomplétude.

Katari Lemmens
Crédits : Kateri Lemmens

Et s’il s’agissait de faire parler l’expérience de la création de l’intérieur, en déployant tous les doigts de la main de la bibliothèque vers la vie et de la vie vers la bibliothèque? Et s’il s’agissait de raconter et de témoigner d’un cheminement de création avec les idées et les images et les formes? Et si l’essai était la forme empreinte, la forme main, la forme dansante où l’art peut se retourner et se penser sans cesser d’être expérimentation, exploration? Avec la Chambre claire (chambreclaire.org), j’espérais résoudre la quadrature du cercle, réaliser une arabesque entre recherche et création, étudier et écrire l’essai comme un espace d’écriture joyeusement poreux, fort de son instabilité et de son incomplétude. Cet art de l’essai, fragmenté, interrompu, scintillant, je le voulais en ligne, carnet numérique, donc, pour témoigner de l’impact même de nos nouvelles pratiques de recherche et de création. Son mode de connaissance serait méditatif, sismique et erratique, avec ses points de fuite, s’éclipsant vers l’ailleurs, les autres, les musiques, les images, tissant des réseaux de correspondances, de tracés et de secrets – puisque le noyau, le cœur, ça reste encore le caché, l’intrathoracique. Une chambre claire. Une main ouverte, alors, comme celle de Quignard, de l’étoile des doigts jusqu’aux feuilles d’herbe de Withman, avec la fraternité de Montaigne et de Kiarostami, la bibliothèque d’Orhan Pamuk, quelques notes de Bill Evans, un portrait en ligne d’Arnaud Maïsetti et la course sans fin des jours et des nuits avant qu’il ne soit trop tard.

Cet art de l’essai, fragmenté, interrompu, scintillant, je le voulais en ligne, carnet numérique, donc, pour témoigner de l’impact même de nos nouvelles pratiques de recherche et de création.

 

Auteur(e)

Kateri Lemmens
Université du Québec à Rimouski

Écrivaine et professeure de lettres à l’Université du Québec à Rimouski, Kateri Lemmens s’intéresse aux processus créateurs et aux réflexions portant sur la création littéraire tout particulièrement les éthiques de la création et la sagesse de la fiction dans une optique pluridisciplinaire. Son projet de recherche-création sur l’essai la « chambre claire » a obtenu une subvention du programme Établissement de nouveaux professeurs-chercheurs-créateurs du FRQSC et lui a permis de développer une approche originale des lettres et humanités numériques. Certains de ses textes et travaux littéraires ont été publiés et primés au Québec comme à l’étranger, notamment Retour à Sand Hill (La Valette, 2014), Quelques éclats (Noroît, 2007) et Nihilisme et création. Lectures de Nietzsche, Musil, Kundera, Aquin (Presses de l’Université Laval, 201