Imprimer

Projets finalistes

Découvrez ci-dessous leurs projets des 6 équipes finalistes du concours Génies en affaires. Et venez les rencontrer mardi 27 mars 2018 à 17 h 30 à la Caisse de dépôt et placement du Québec.


Inscrivez-vous en ligne dès à présent (gratuit et obligatoire)

3DOrtho 

Imprimer des implants en 3D pour lutter contre la souffrance canine

3DOrtho

Le cancer des os (ostéosarcome) est le plus répandu chez les chiens. Pour extraire le sarcome, les opérations sont longues et impliquent beaucoup de manipulations : il faut retirer la zone cancérigène (ostéotomie) et installer un implant dans l’os, implant qu’il faudra manipuler plusieurs fois, pendant la chirurgie, pour l’adapter à la taille et à la morphologie de l’animal.

3DOrtho propose de fabriquer des implants avec une imprimante 3D, qui s’adaptent parfaitement à l’anatomie du chien. L’implant, en alliage de titane, est imprimé en 3D directement à partir d’une radiographie de l’os. Un guide de coupe personnalisé permet d’effectuer l’ostéotomie précisément à l’endroit prescrit par le chirurgien, ce qui optimise la zone de contact entre l’implant et l’os restant. Cette solution réduit d’un tiers le temps d’opération diminuant ainsi considérablement le risque de complications postopératoires.

Membres de l’équipe :
Morgan Letenneur (École de technologie supérieure)
Anatolie Timercan (École de technologie supérieure)

Mentor :
Vladimir Brailovski (École de technologie supérieure)


B-Cinq 

Optimiser l’utilisation de véhicules légers avec une transmission électronique

EVT

Les véhicules légers et récréatifs - comme les motoneiges ou les véhicules tout-terrain - sont construits avec des transmissions à variation continue mécaniques (CVT) qui sont soumises à diverses limites mécaniques ayant des effets négatifs sur leurs performances.

B-Cinq a développé une transmission à variation continue contrôlée électroniquement : la EVT. Cette transmission électromécanique est liée à un algorithme de contrôle construit pour dépasser les normes actuelles. La flexibilité offerte par le contrôle électronique rend possible l’ajout de fonctionnalités pratiquement impossibles à obtenir avec un système purement mécanique, comme la décélération contrôlée, la commande d'embrayage ou la gestion intelligente du moteur facilitant l’optimisation du comportement de la transmission et du véhicule.

Membres de l’équipe :
Alex Guilbeault-Sauvé (École de technologie supérieure)
Maxime Lasnier (École de technologie supérieure)
Danny St-Martin (École de technologie supérieure)

Mentor :
Duc Levan (Aligo Innovation)


Femtum 

Améliorer les interventions chirurgicales grâce à un laser à fibres optiques

Femtum

Les longs temps de convalescence postopératoires représentent un problème majeur d’engorgement dans les hôpitaux et prolongent la prise de médicaments suivant l’intervention chirurgicale.

Femtum propose un laser infrarouge à base de fibres optiques pour remplacer les scalpels traditionnels ou les lasers d’aujourd’hui. Contrairement aux technologies actuelles, ces lasers compacts et fiables interagissent de manière optimale avec les tissus biologiques, en générant notamment des impulsions de très courte durée afin de minimiser la zone endommagée. La cicatrisation est plus rapide et les risques d’infections sont diminués pour le patient. Le médecin, quant à lui, dispose d’un outil plus fiable, moins volumineux et plus maniable. De plus, les fabricants de produits médicaux économisent sur les coûts d’achat et d’entretien.

Membres de l’équipe :
Simon Duval (Université Laval)
Louis-Rafael Robichaud (Université Laval)

Mentor :
Marc Perron (SOVAR)


Laboratoire Innodal 

Utiliser des protéines pour lutter contre des bactéries toxiques

Innodal

Les contaminations microbiologiques par des bactéries sont fréquentes et occasionnent de nombreux coûts dans le secteur agroalimentaire : rappels des produits, infections par Staphylococcus, Listeria monocytogenes, Clostridium difficile, entre autres.

Pour lutter contre ces bactéries pathogènes et éviter l’utilisation d’antibiotiques ou d’agents chimiques de conservation qui ne suffisent pas - et ne répondent pas à la demande du consommateur qui désire des alternatives naturelles - Innodal propose d'avoir recours aux bactériocines. Ces petites protéines, naturellement produites par les probiotiques, sont non toxiques et généralement acceptées par Santé Canada. Elles n'altèrent pas le goût, la texture, la couleur ou encore l'odeur des aliments sur lesquels elles sont appliquées. Et il n’en faut qu'une faible quantité (100mg/kg d'aliment) pour assurer une protection contre les bactéries pathogènes. Il est également possible d’en produire par voie chimique (sans utiliser de bactéries) offrant ainsi un produit pur et facilitant la mise à l’échelle.



Membres de l’équipe :
François Bédard (Université Laval)
Laurent Dallaire (Université Laval)

Mentor :
Marc Perron (SOVAR)


Pyrocycle 

Chauffer au micro-ondes des équipements informatiques pour recycler sans polluer

Pyrocycle

Le devenir des équipements informatiques en fin de vie est un enjeu grandissant qui sera amplifié dans les prochaines décennies avec l’essor de leur utilisation dans les pays en développement.

Pyrocycle a développé un nouveau procédé non polluant, rentable et à faible coût pour recycler les déchets électroniques. Cette innovation permet non seulement d’éviter la pollution de l'environnement, mais aide également à recycler les ressources, en valorisant les métaux précieux et en produisant des produits à valeur ajoutée comme du carbone, du gaz et de l’huile. Le procédé utilise un chauffage par micro-ondes et l’ajout d’un produit adsorbant qui capte la totalité des émissions toxiques issus de la décomposition des retardateurs de flamme bromés (RFB) et permet de produire du gaz et de l'huile de haute qualité, en valorisant les métaux précieux.

Membres de l’équipe :
Amina Hentati (Polytechnique Montréal)
Mohamed Khalil (Polytechnique Montréal)

Mentor :
Cléo Ascher (Polytechnique Montréal)


Québec MULTI STACK FUEL Assembly 

Lutter contre le réchauffement climatique grâce à une pile à combustible améliorée

QMSF

La pile à combustible utilisée actuellement dans les voitures électriques permet de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique, mais elle a encore besoin d’amélioration : elle est peu fiable, sa durée de charge est faible et elle ne peut contenir que peu d’énergie, ce qui nécessite une recharge très fréquente.

Québec MULTI STACK FUEL Assembly propose d’utiliser un système modulaire de piles à combustible. Ce dispositif assure une meilleure fiabilité : en cas de panne le véhicule ne s’arrête pas. Le système modulaire de piles à combustible est composé de plusieurs architectures. Le contrôle indépendant de chacune des piles s'effectue via un contrôleur électronique activant et désactivant les piles à combustible selon le besoin énergétique. La programmation optimisée du contrôleur permet d’obtenir le meilleur rapport consommation d’énergie et durée de vie selon la demande énergétique du véhicule.

Membres de l’équipe :
Alain Dapnet (Université du Québec à Trois-Rivières)
Sergio Nino (Université du Québec à Trois-Rivières)
Alec Pinard (Université du Québec à Trois-Rivières)
Gabriel Roberge (Université du Québec à Trois-Rivières)
Marc-Antoine Roy (Université du Québec à Trois-Rivières)
Joffrey Tsoumou (Université du Québec à Trois-Rivières)

Mentor :
Loïc Boulon (Université du Québec à Trois-Rivières)