Imprimer

Une SQRI 2017-2022 sous le signe de l’espoir

Montréal, le 16 mai 2017 - L’Association francophone pour le savoir – ACFAS se réjouit de la publication de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2017-2022, dont les mesures répondent à de nombreuses attentes du milieu de la recherche. L’ACFAS applaudit l’ambition du gouvernement de positionner le Québec parmi les 10 chefs de file de l’OCDE en matière de recherche et d’innovation d’ici cinq ans. L’Association attend avec impatience la diffusion du plan d’action devant en découler dans les prochaines semaines et qui permettra d’accroître la capacité de recherche et d’innovation au Québec. 

De nombreuses mesures énoncées dans la nouvelle SQRI soutiennent l’ensemble de l’écosystème de la recherche, de l’innovation et du transfert des connaissances. Deux aspects sont à souligner. En premier lieu, le gouvernement démontre une volonté de respecter les équilibres entre les différentes pratiques de recherche (fondamentale, appliquée, libre, collaborative, intersectorielle, etc.). En deuxième lieu, le gouvernement propose une vision sur cinq ans qui tient compte des contraintes inhérentes aux activités de recherche, et il se fait porteur d’une stratégie intégrée qui témoigne de la volonté que la recherche et innovation forment un couple indissociable.

Parmi les dispositions énoncées dans la SQRI, l’ACFAS salue la bonification des budgets attribués aux Fonds de recherche du Québec – à hauteur de 180 millions de dollars sur cinq ans, comme précédemment annoncés dans le budget 2017–. L’appui spécifique à la relève en recherche – avec un axe dédié Talents, compétences et relève et les mesures afférentes (notamment Stages d'innovation en entreprise et le maintien de Premier emploi en recherche) – correspond aux attentes de l’ACFAS. Le soutien aux universités et au réseau collégial, notamment pour les infrastructures de recherche est également salué. Par ailleurs, l’ACFAS se réjouit d’un meilleur appui à la culture scientifique et au développement de l’esprit critique. De plus, elle ne peut qu’applaudir aux mesures appuyant la communication et le rayonnement des chercheurs et des innovateurs. Finalement, l’ACFAS salue les mesures incitant les organisations de recherche, d’innovation et de transfert des connaissances à poursuivre leur collaboration au sein de Québec Innove qui est appelé à tenir un rôle structurant dans l’écosystème RI.

L’ACFAS estime que la recherche est un pilier de toute société du savoir et souhaiterait qu’elle soit partie prenante de la vision du développement social, culturel et économique du gouvernement du Québec. En ce sens, l’apport de tous les champs disciplinaires devrait être clairement reconnu. L’ACFAS demeurera attentive quant au maintien d’un financement équilibré entre tous les secteurs de recherche. 

« Le milieu de la recherche a besoin de budgets stables pour développer des projets novateurs, dont certains peuvent s’étaler sur plusieurs années, nous sommes très contents que cette stratégie voie à long terme. De plus, elle respecte les trois composantes essentielles promues par l’ACFAS pour l’établissement d’une telle stratégie à savoir : la durée de cinq ans, la concertation entre les acteurs et l’harmonisation des politiques. Nous sommes heureux de voir que la majorité des recommandations émises dans notre mémoire Recherche et innovation : l’urgence d’agir et de profiter des conjonctures se retrouve dans l’élaboration de la SQRI » précise Frédéric Bouchard, président de l’Acfas. « De plus, par cette stratégie, le gouvernement reconnaît l’importance de la recherche dans l’élaboration de ses politiques publiques, la vitalité de la culture scientifique tout comme l’appui inconditionnel à la relève pour faire de notre société une véritable société du savoir », de conclure monsieur Bouchard.

L’ACFAS assure le gouvernement du Québec de son entière collaboration pour mettre en œuvre le plan d’action qui découlera de la SQRI et participera activement avec les chercheuses et les chercheurs d’ici aux mesures proposées afin de renforcer notre écosystème et faire avancer notre société.

À propos de l’ACFAS
Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir – ACFAS s'attache à promouvoir l'activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Association regroupe plusieurs milliers de scientifiques et de passionnés de recherche issus de tous les secteurs de la connaissance. 

-30-


Source :
Association francophone pour le savoir – ACFAS
www.acfas.ca

Contact
Isabelle Gandilhon
Conseillère principale
Téléphone : 514 849-0045, poste 222 
Courriel : isabelle.gandilhon@acfas.ca