Crédits
ACFAS
22 septembre 2017

À l'occasion de la 5e édition des Journées de la relève en recherche, douze prix ont été remis à des étudiants et étudiantes de maîtrise et doctorat afin de souligner leurs travaux de recherche. Découvrez maintenant le nom des lauréates et lauréats 2017!

Crédits
ACFAS
22 septembre 2017

Québec, le 22 septembre 2017- À l'occasion de la 5eédition des Journées de la relève en recherche, douze prix ont été remis à des étudiantes et étudiants de maîtrise et doctorat afin de souligner leurs travaux de recherche. La cérémonie s'est tenue au Parlementaire à l'Assemblée nationale, en présence de la ministre Hélène David, responsable de l’Enseignement supérieur, et plus de 200 invités.

23 août 2017Maxime Bilodeau

"Mon objet d'étude, la syntaxe, est intangible. Ce sont les propriétés formelles qu'on ne voit pas, qu'on n'entend pas, mais qui sont présentes dans toutes les langues humaines." précise [Anne-Marie Di Sciullo] qui a reçu de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) le prestigieux prix André-Laurendeau en 2016. Ce dernier récompense l'excellence et le rayonnement des chercheurs en sciences humaines.

22 août 2017

Montréal, le 21 août 2017 – L’Association francophone pour le savoir – ACFAS est fière d’annoncer que les 5es Journées de la relève en recherche (J2R), coorganisées avec les Fonds de recherche du Québec (FRQ), se tiendront les 21 et 22 septembre, à Québec, en collaboration avec l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), l’Université TELUQ et le réseau de l’Université du Québec. Ces deux journées sont  entièrement consacrées à la valorisation et à l’accompagnement de la relève en recherche.

Crédits
Acfas
7 août 2017

21 et 22 septembre 2017 - INRS, ENAP, Université TÉLUQ - À Québec - Événement complet ! Restent quelques places pour les ateliers en ligne et la retraite de rédaction Thèsez-vous.

7 août 2017Martin Blais

Comment composer une encyclopédie gratuite constituée de 5,5 millions d’articles en anglais et de près de 2 millions d’articles en français seulement, en croissance constante, premier résultat pour la plupart des recherches sur Internet ? C’est le fruit du travail de contributeurs bénévoles éparpillés un peu partout sur la planète, d’abord dévoués, mais surtout passionnés.

28 juillet 2017P3Jean

Étudiant au doctorat en biologie de l’UQAC, Miguel Montoro Girona est finaliste du prestigieux concours « La preuve par l’image », la plus importante compétition de photographie scientifique au Canada. C’est avec l’image intitulée Poussées de croissance qu’il s’est hissé parmi les finalistes, cette dernière démontrant l’explosion de la croissance des arbres résiduels après différentes coupes partielles.

27 juillet 2017Alexia Malarmey

Le vote pour le prix du public Découverte est ouvert sur le site de Radio-Canada. Votez pour votre coup de cœur jusqu'au 31 septembre!

18 juillet 2017Jean-Marc Gilbert

Partir de zéro pour créer, en un an, un contenant de ciment biodégradable dans le sol. C’est ce qu’a réalisé Laurence Demers, une étudiante en Techniques de design industriel, avec l’aide de collègues d’INÉDI, le Centre collégial de transfert de technologie du Cégep de Terrebonne. [...]

17 juillet 2017Yohan Demeure

[...] L’être humain a deux oreilles et deux yeux, mais un seul nez comportant deux narines. Si une paire d’yeux permet de se rendre compte de la profondeur d’un paysage (3D) et que deux oreilles donnent la possibilité de mieux localiser la source d’un bruit, il s’avère que les deux narines du nez ne sont pas sensibles aux mêmes odeurs. [...] 

16 juillet 2017Marie-France Bélanger

Julie Payette a été nommée 29e gouverneure générale du Canada : écoutez la réaction de Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec (12h22).

3 juillet 2017Jean-François Cliche

(...) Quand Yannick a commencé à couvrir l’«ACFAS», il y a plus de 30 ans, il se butait parfois à des portes closes, m’a-t-il dit : non seulement les médias ignoraient-ils complètement l’événement, mais il lui est arrivé de se faire mettre dehors d’un colloque parce que les chercheurs voulaient débattre de leurs résultats «en privé» ! (...)