Imprimer

Un don majeur pour l'Acfas et la création du Fonds René-Pomerleau

Montréal, le 14 mars 2016 – L’Association francophone pour le savoir – Acfas est fière d’annoncer un don majeur testamentaire et la création subséquente du Fonds René-Pomerleau. Monsieur René Pomerleau, grand botaniste et mycologue québécois, a en effet décidé de donner en héritage une somme importante à l’Acfas. À son décès, en 1993, monsieur Pomerleau a créé une fiducie destinée à l’Acfas dont le capital lui revient aujourd’hui.

Le président de l’Acfas, Frédéric Bouchard se dit très heureux de cette annonce. « Au nom du conseil d’administration et de toute la communauté de la recherche, nous remercions très sincèrement monsieur Pomerleau pour sa grande générosité passée. C’est par la contribution de donateurs comme lui que nos chercheuses et chercheurs francophones et ceux de la relève pourront faire rayonner encore davantage leurs activités de recherche ». Dans une décision unanime lors de la tenue de sa réunion de novembre 2015, le conseil d’administration a convenu de n’utiliser que les revenus de ce fonds, de façon à lui assurer une pérennité. Ce fonds sera majoritairement dirigé vers les activités futures de l’Association visant notamment la relève en recherche (voir politique ci-dessous).


René Pomerleau
Image : de gauche à droite, Louis Saint-Laurent, premier ministre du Canada; René Pomerleau (médaille Léo-Pariseau); Adrien Pouliot (médaille Urgel-Archambault); Léo Marion, président de l’Acfas - Attribution de prix au 23e Congrès de l’Acfas en 1955. Source : Université du Québec à Montréal. Service des archives et de gestion des documents. Fonds d’archives de l’Acfas - 17P-705:F3/1.

Figurant parmi les quatre ou cinq plus grands mycologues de la planète, René Pomerleau est un botaniste canadien, né le 27 avril 1904 et mort le 11 octobre 1993. Titulaire d'un doctorat ès sciences (1937), il a principalement étudié les maladies parasitaires des arbres, notamment la maladie hollandaise de l'orme, ainsi que les champignons en Amérique du Nord et en France. Le Docteur Pomerleau fut membre de la Société Royale du Canada dès 1948, président de l'Acfas pour l’année 1951-1952 et de plusieurs autres groupes nationaux et internationaux. Il reçut de nombreuses récompenses pour ses travaux, notamment le prix Acfas Léo-Pariseau en 1955, le titre d'Officier de l'Ordre du Canada en 1970 et le Prix Marie-Victorin (Prix du Québec) en 1981. Ce grand botaniste était aussi l’un des premiers vulgarisateurs au Québec. Créateur des cercles de mycologues, il a donné aux Québécois le goût de la connaissance de la nature et a été l'auteur de plus de 200 publications concernant ses travaux, dont un Guide des champignons de l'est du Canada et des États-Unis (1951, rééd. 1977) et un livre sur la Flore des champignons au Québec (1980). Jusqu’à son décès, il arrivera à repérer plusieurs milliers d'espèces différentes de champignons au Québec seulement.


Une politique de partenariat pour appuyer l’offre à la relève en recherche

En son honneur, l’Acfas a décidé de créer le Fonds René-Pomerleau et de se doter d’une politique de partenariat rattachée aux revenus du Fonds René-Pomerleau, ceci lui permettra de soutenir des propositions de projets destinés aux étudiantes et étudiants des cycles supérieurs. Elle espère ainsi que cette action, avec celles déjà entreprises, sensibilisera les jeunes chercheuses et chercheurs à l’importance du dialogue science et société et l’importance de rendre compte des résultats de leurs recherches à la société, un axe majeur du plan stratégique de l’Acfas.

Concrètement, les demandes de partenariat devront être soumises par un groupe d’individus ou d’étudiants issus du milieu de la recherche et reconnu comme OBNL au Québec. Les montants accordés ne pourront pas excéder 2 000 $, afin de pouvoir répondre positivement au plus grand nombre de demandes, et cela dans la limite du budget disponible. Ce dernier sera établi annuellement par la direction générale de l’Acfas en fonction des revenus générés par le Fonds René-Pomerleau.

Une première collaboration avec l’association Thèsez-vous.
L’Acfas est heureuse d’annoncer que l’une des premières initiatives qui bénéficiera de son soutien à travers ce fonds est l’organisme à but non lucratif menée par et pour les étudiantes et les étudiants, Thèsez-vous, coordonné par Sara Mathieu-C., doctorante à l’Université de Montréal. Lancée en juin 2015, l’association propose des retraites de rédaction qui visent à soutenir les étudiantes et les étudiants dans leur rédaction de mémoire ou de thèse - l'édition 2016 se tenant à partir de demain, 15 mars. « C’est exactement le type de projet que l’Acfas souhaite appuyer à travers le Fonds René-Pomerleau. Nous sommes très heureux de cette nouvelle collaboration et nous espérons qu’elle incitera d’autres associations étudiantes du Québec à nous faire parvenir leurs propositions », explique le président de l’Acfas.

Pour connaître le processus de demande et l’ensemble des critères d’admissibilité, nous vous invitons à lire la politique de commandites et de partenariats du Fonds René-Pomerleau.


 -30-
 

Sources : 
Alexandre Jay,
Professionnel - Congrès, communications et partenariat
Association francophone pour le savoir – Acfas
Courriel : alexandre.jay@acfas.ca
Tél. : 514 949-0045 poste 225